Nos sentiers vosgiens

L’essentiel des activités proposées par le Club Vosgien repose sur l’existence des sentiers. Nos bénévoles se relaient pour que vous puissiez les emprunter seuls, en famille ou bien sûr dans le cadre des randonnées que nous vous proposons. Ils sont conçus et entretenus pour apporter des conditions de sécurité optimales, pour faciliter votre orientation en permanence et pour découvrir des sites merveilleux et remarquables.

Ces hommes et ces femmes, tous bénévoles, donnent vie aux sentiers, les surveillent et les entretiennent. Nous vous invitons à découvrir leurs missions respectives. Vous aurez certainement envie de les rejoindre.
Soyez acteurs de vos loisirs. Soyez responsables de la qualité des sentiers que vous empruntez ou que vous permettez aux autres d’emprunter. Apportez votre concours, il nous est indispensable…

Deux manières d’être actifs sur les sentiers : devenez responsable d’un sentier ou participez aux journées travaux annoncées dans le programme de nos sorties.  Renseignez-vous ou signalez-vous auprès de notre permanence au siège du club.

 

Les travaux courants d’entretien.

Matérialiser des sentiers, cela permet d’aménager un espace à des fins touristiques, de loisirs de proximité et de sports d’agrément. Les sentiers doivent favoriser la pratique de la randonnée pour tous et par chacun. Leur notoriété doit permettre d’augmenter leur fréquentation.

Un sentier est créé après une étude et une étape très importante de concertation sur le bien-fondé de sa création (Accessibilité, intérêt touristique, autorisations administratives, accord des propriétaires fonciers publics et privés, …). Il naît sur le terrain dès que nos bénévoles apposent de manière régulière des signes qui lui donnent son identité et que vous retrouvez sur les cartes de randonnées. Cette opération s’appelle « le balisage ».

Le balisage s’opère sous le contrôle du responsable des sentiers. Le principe est simple. Il consiste à apposer sur l’itinéraire retenu des marques régulières permettant en permanence d’orienter, de guider et de rassurer le randonneur ou le simple promeneur.

Des poteaux ou des panneaux de signalisation installés dans des endroits stratégiques peuvent renforcer le balisage du sentier. Les points de départs, les grandes intersections, les sites d’intérêts touristiques ou encore des altitudes de référence sont ainsi indiqués et signalés aux randonneurs.

Le balisage se doit de respecter l’environnement naturel, les éléments patrimoniaux, etc. Il doit être propre, efficace, discret et durer aussi longtemps que possible.

Le responsable de sentier se met toujours à la place du randonneur. Parmi ses compétences, il doit 

  • connaître et maîtriser les techniques de balisages et de poses s’y afférant.
  • connaître l’usage des différentes balises utilisées par le Club Vosgien et la charte du balisage
  • connaître la législation s’y afférant.
  • contribuer régulièrement à l’entretien du sentier

Le système repose sur l’utilisation de signes géométriques et de 4 couleurs.

ATTENTION ! Une même portion de sentier comporte souvent plusieurs signes différents correspondant à des destinations finales différentes, mais ces itinéraires se scinderont en cours de randonnée. Soyez vigilants et repérez bien sur la carte à quel croisement cette séparation se fait afin de mieux pouvoir la trouver sur le terrain. Sachez que nous privilégions toujours les petits sentiers.

 Chaque sentier a besoin d’un examen périodique pour s’assurer de sa bonne santé et donc de son accessibilité pour tous ceux qui l’emprunte : broussailles envahissantes, balises disparues suite à vandalisme ou à des travaux forestiers, .

D’où nécessité d’un toilettage régulier. Il existe aussi des interventions ponctuelles suite à des remontées d’informations terrains.

 

Les gros travaux d’entretien des sentiers

Le Club Vosgien de Strasbourg gère environ 450 km de sentiers vosgiens sous la houlette de la responsable du réseau de sentier.  Les sentiers de ce réseau sont répartis entre plusieurs baliseurs, chargés de la surveillance et l’entretien courant.

Certains travaux sont trop importants pour être réalisés par une seule personne. Ils sont alors signalés au responsable du réseau qui définit les priorités et coordonne des équipes pendant des « journées travaux » inscrites dans notre programme d’activité. Tous nos membres peuvent y participer de leur propre volonté.

Ces travaux nécessitent du matériel et parfois des compétences spécifiques: débroussaillage, terrassement, pose de poteaux indicateurs ou de table d’orientation.

Il arrive aussi pendant ces journées que soit revu complètement la trace d’un sentier, ce qui implique le nettoyage des balises sur l’ancien tracé.

L’ensemble de ces travaux représente en moyenne 1000 heures de travail par an.